Que sont les données mutables ?

Les données mutables font référence à une structure de base de données dans laquelle les données peuvent être modifiées. Toute modification de données effectuée écrase et remplace simplement l'enregistrement précédent. Cela signifie que les itérations précédentes des données sont perdues, à moins qu'il existe un système de sauvegarde et de journalisation des transactions permettant de faire le suivi de ces modifications. Les bases de données mutables sont basées sur des enregistrements, de sorte que les espaces dédiés aux données sont limités.

Diagramme de données mutables

Les types de bases de données mutables comprennent les structures de bases de données relationnelles, les bases de données SQL et les structures NoSQL. Elles constituent la majorité des bases de données traditionnelles, et pour de nombreuses entreprises, il s'agit de la base de données élémentaire formée lorsque l'organisation met en place ses systèmes. Elles sont dites traditionnelles parce qu'elles sont nées à l'époque où les volumes de données étaient plus petits et plus chers à stocker, et où les systèmes étaient transactionnels.

En revanche, les bases de données immuables sont les nouvelles formes de données les plus courantes. Les points de données ne sont pas modifiables, car on suppose que les données et les objets ne doivent pas être modifiés une fois créés. Ces bases de données sont basées sur la journalisation et créent simplement de nouveaux espaces pour les données supplémentaires à mesure qu'elles apparaissent. Ces bases de données sont plus flexibles et répondent aux pratiques commerciales modernes, aux énormes quantités de données disponibles aujourd'hui et au caractère abordable du stockage en nuage.

Quand les données mutables sont-elles utilisées dans les entreprises ?

Un certain nombre de bases de données utilisées dans les entreprises sont mutables. Par exemple, dans une base de données contenant les coordonnées d'un client, les données mutables sont les informations telles que les numéros de téléphone et les adresses : lorsque les coordonnées du client changent, les nouvelles données écrasent les anciennes.

Toute base de données qui nécessite des mises à jour, des modifications et qui doit se conformer facilement aux normes du RGPD aura des données mutables.

Pensez également à l'internet des objets (IoT) et au volume considérable de données produites par chaque montre, réfrigérateur et voiture dans le monde. Toutes ces données sont-elles nécessaires ? Le stockage de grandes quantités de données exerce une pression énorme sur les systèmes et nécessite une puissance de traitement massive. Toutes ces données doivent-elles être stockées en permanence, ou peuvent-elles être retirées et supprimées dès qu'un nouvel enregistrement arrive ?

Si certaines informations doivent être enregistrées pour des raisons de service ou de maintenance, d'autres peuvent nécessiter un simple stockage de 24 heures, ou encore leur remplacement par de nouvelles informations à mesure qu'elles arrivent. Par exemple, les systèmes de sécurité enregistrés dans le nuage ont souvent des plans limités, où les nouvelles données sont enregistrées et remplacent les anciennes toutes les 24 heures ou toutes les semaines. Il s'agit d'une forme de données mutables.

Rapport O'Reilly : Construire une infrastructure de données unifiée
Rapport O'Reilly : Construire une infrastructure de données unifiée
Seul un tiers des entreprises se sont transformées en organisations axées sur les données. Quelle est la solution ? Découvrez-la dans cet eBook.

Les exigences du RGPD dans les bases de données

La confidentialité des données est un énorme défi dans le monde actuel centré sur les données. Un grand nombre d'informations relatives aux individus sont collectées et le règlement général de protection des données européen a permis de faire une avancée audacieuce en établissant des lois sur la façon dont les entreprises traitent ces données et les raisons pour lesquelles elles le font.

L'article 17 du RGPD exige le « droit à l'oubli ». Dans son intégralité, la législation exige que toute entreprise possédant des données relatives à des individus résidant au sein de l'UE doit être en mesure d'effacer toutes les données personnelles à la demande du client. Cette mesure est simple à mettre en œuvre avec les bases de données mutable, une fois l'information effacée, elle disparaît.

Mais cela crée un plus grand défi pour les entreprises, car des données immuables sont souvent requises. Des données historiques sont nécessaires dans certains cas, comme les dossiers bancaires, les dossiers médicaux et les données d'assurance. La suppression des itérations précédentes des données pourrait être catastrophique. L'absence d'historique par la suppression totale des données mutables peut non seulement entraîner des cas de non-conformité, mais aussi d'énormes problèmes d'interopérabilité.

Le crypto-déchiquetage pourrait être la solution

Les services de gestion des clés cryptographiques sont utilisés pour chiffrer, contrôler et garder en sécurité des clés uniques. Ils créent une liste chiffrée au sein de la base de données. S'il est nécessaire d'oublier les données, le chiffrage est écrasé, ce qui rompt le lien avec les données immuables. Cette méthode peut également être mise en œuvre à un niveau granulaire, afin de n'oublier que certains niveaux ou champs de données clients. Cela signifie que les données immuables et mutables peuvent être gérées avec le même outil.

C'est l'un des moyens dont disposent les entreprises pour répondre aux exigences du RGPD et contourner les difficultés liées aux données mutables.

Avantages des données mutables

Rapides et simples

Dans la mesure où une forme de données remplace simplement une autre, les tables de données ne grossissent pas. Cela signifie que le rappel des données est rapide et qu'il le restera. La complexité est également moindre puisqu'il n'y a qu'une seule copie des informations.

Exigences matérielles moindres

Étant donné que les données ne s'élargissent pas, mais qu'elles sont remplacées, il n'y a pas besoin de matériel supplémentaire. Les données mutables n'ont pas besoin d'un stockage aussi important que les données immuables.

Conformité avec le RGPD

Conformément aux lois et à la législation de l'UE, les données mutables sont hautement conformes. Les itérations précédentes de l'information sont supprimées et les données sont hautement oubliables.

Les défis des données mutables

Aucun contexte historique

Une fois que cette modification est apportée aux données mutables, il n'est pas facile d'accéder aux données précédentes, sauf en revenant aux itérations précédentes ou aux sauvegardes. Lorsque les données mutables sont modifiées, toutes les informations précédentes sont perdues.

Résolution : les sauvegardes précédentes des données pourraient être conservées comme source de données historiques. Cependant, la réalisation de copies complètes de bases de données présente des problèmes de stockage et n'est pas non plus conforme aux lois RGPD. Le crypto-déchiquetage des sauvegardes peut résoudre ce problème, mais ce processus supplémentaire ajoute un coût et du temps à toutes les fonctions de l'entreprise.

La nécessité des sauvegardes

Les bases de données mutables traditionnelles doivent être sauvegardées afin de conserver leurs historiques. Selon l'entreprise, cela peut nécessiter des sauvegardes hebdomadaires, quotidiennes ou même horaires. Cela devient non seulement un fardeau pour la gestion informatique, mais ajoute également du temps, des coûts et un certain degré de complexité à une fonction commerciale qui pourrait finir par être redondante.

Résolution : si les sauvegardes restent nécessaires, il existe des options de stockage dans le nuage, comme la technologie blockchain, qui permet aux entreprises d'utiliser des structures complexes utilisant l'espace libre sur une série d'ordinateurs et de systèmes externes pour stocker les données, ce qui réduit la nécessité d'investir dans l'infrastructure.

Manque de vérifiabilité et d'analyse commerciale

De nombreuses industries sont confrontées à des audits de données. L'absence de contexte historique peut affecter la vérifiabilité de l'entreprise et rendre difficile, voire impossible, le respect des normes commerciales.

Cette situation a des effets d'entraînement, notamment de pertes de données qui pourraient être importantes pour l'analyse commerciale. Les données antérieures disparaissant purement et simplement, l'intelligence artificielle n'a aucune possibilité d'utiliser les informations et de les évaluer pour en tirer des informations utiles.

Résolution : des sauvegardes régulières et accessibles peuvent être effectuées pour préserver l'intégrité de l'entreprise.

Un service à la clientèle moins performant

Si les informations sont modifiées et que les données précédentes sont abandonnées, cela peut poser des problèmes au niveau du service à la clientèle. Pour prendre un exemple simple, si une personne a changé de nom, mais que la preuve d'identité est enregistrée avec le nom précédent, comment pouvez-vous confirmer qu'il s'agit de la même personne ? Les itérations précédentes du nom ayant été supprimées, il n'y a aucun moyen de revenir en arrière et de confirmer que ces deux clients sont la même personne.

À une échelle plus grande et plus importante, les bases de données relatives aux soins de santé ne peuvent pas être mutables. Les visites, les rendez-vous, les diagnostics et les médicaments précédents doivent tous rester actifs et accessibles.

Résolution : certaines bases de données doivent tout simplement être immuables. Bien que cela présente des défis en soi, pour certains secteurs tels que les soins de santé, les bases de données mutables pourraient être catastrophiques.

Modernisez votre architecture de données et d'analyse
Modernisez votre architecture de données et d'analyse
Consultez ces 13 cas d'utilisation pour savoir comment prendre en charge le paysage complexe des données et des analyses d'aujourd'hui.

L'avenir des systèmes de données mutables

Les limites des systèmes de données mutables peuvent signifier qu'ils seront lentement remplacés par des systèmes de données immuables. Le manque de continuité signifie que les systèmes de données mutables ne peuvent tout simplement pas être utilisés dans une série de secteurs, tels que les soins de santé et les assurances. Mais pour disposer d'un système totalement immuable, il faut remplir une série de conditions.

Les deux grands défis des systèmes de données immuables sont l'espace et le matériel supplémentaires qu'ils nécessitent et leurs complications en matière de conformité avec le RGPD.

Pour surmonter ce problème, les bases de données du futur pourraient être totalement immuables, mais utiliser le crypto-déchiquetage pour garantir le respect des exigences de confidentialité des données. Ensuite, la possibilité d'une architecture qui utilise la technologie blockchain pour le stockage peut permettre de surmonter les problèmes de stockage et de matériel qui accompagnent les bases de données en croissance constante.

Ensemble, ces solutions créent des bases de données dont l'intégrité historique est totale, et assurent la sécurité et les protections requises par la législation actuelle.