Qu'est-ce qu'une architecture microservices ?

L'architecture microservices désigne une technique qui permet aux développeurs modernes de concevoir des applications hautement évolutives et flexibles en décomposant l'application en services distincts qui mettent en œuvre des fonctions commerciales spécifiques. Ces services, souvent appelés « faiblement couplés », peuvent ensuite être construits, déployés et mis à l'échelle indépendamment.

Chaque service communique avec d'autres services par le biais d'Application Programming Interfaces (API) normalisées, ce qui permet aux services d'être écrits dans différents langages ou d'être basés sur différentes technologies. Cela diffère complètement des systèmes construits comme des structures monolithiques où les services étaient inextricablement liés et ne pouvaient être mis à l'échelle qu'ensemble.

Schéma de l'architecture monolithique par rapport à l'architecture microservices

Puisque chaque service a une fonctionnalité limitée, il est beaucoup plus petit en taille et en complexité. Le terme microservice vient de cette conception de fonctionnalité discrète, et non de sa taille physique.

Pourquoi une architecture de microservices ?

L'architecture microservices a gagné en popularité parce que ses caractéristiques modulaires sont synonymes de flexibilité, d'évolutivité et de réduction des efforts de développement. Sa souplesse de déploiement et l'essor des options de déploiement cloud-native serverless et function-as-a-service (telles que AWS Lambda et Microsoft Azure Cloud Functions) ont créé un environnement idéal pour l'épanouissement des microservices dans le paysage informatique actuel. Ces plateformes dans le nuage permettent de faire passer les microservices et fonctions de l'inactivité à un volume élevé et inversement, tandis que les clients ne paient que pour la capacité de calcul qu'ils utilisent.

Les entreprises cherchant continuellement à être plus agiles, à réduire les goulets d'étranglement et à améliorer les délais de livraison des applications, l'architecture microservices continue de gagner en popularité.

Webinaire sur l'architecture des microservices
Développement de microservices flexibles pour AWS
Découvrez comment votre entreprise peut gagner en agilité et répondre aux demandes en créant des applications basées sur des microservices pour AWS.

Les avantages d'une architecture microservices

  • Les composants d'application peuvent être construits dans différents langages de programmation.
  • Les flux individuels de développement et de déploiement continus peuvent être maintenus.
  • Des applications extrêmement évolutives peuvent être créées.
  • Il est possible d'utiliser des options de déploiement de type « function-as-a-service » dans le nuage.
  • Les coûts opérationnels sont souvent réduits.
  • L'isolation et le couplage lâche permettent des mises à niveau et des améliorations.

Exemples de cas d'utilisation de l'architecture microservices

  1. Adoptez des options de déploiement natives du nuage : tirez parti des technologies sans serveur et des function-as-a-service pour des opérations plus efficaces et plus évolutives.
  2. Migrer les fonctionnalités des anciennes applications : décomposer les services des grandes applications monolithiques afin qu'ils puissent être maintenus et mis à l'échelle de manière indépendante.
  3. Tirer parti de l'architecture d'application moderne : adopter des modèles d'application de microservices pilotés par les événements et faiblement couplés, avec la possibilité de tirer parti des différents langages de programmation en fonction des besoins du cas d'utilisation. Par exemple, choisir des fonctions lourdes en termes de calcul, des Node.js pour des applications web rapides, etc.

Qu'est-ce que DevOps et pourquoi est-il souvent associé aux microservices ?

DevOps peut être compris comme une idéologie centrée sur les outils. Essentiellement, les outils ou technologies sont utilisés pour simplifier le travail des développeurs. Outre l'amélioration des outils, la coopération entre les équipes d'exploitation et de développement permet de mener les projets à terme plus rapidement et plus efficacement.

Par exemple, disons que vous créez une application qui permet aux utilisateurs de vérifier le solde de leurs comptes. Souvent, dans le passé, le cycle de développement de l'application était tel que les développeurs construisaient l'application puis la remettaient à l'équipe d'exploitation sans être responsables du résultat final ; c'était à l'équipe d'exploitation de la faire fonctionner. Dans un environnement DevOps plus cohérent, les deux parties travaillent ensemble. Un développeur s'approprie le cycle de vie de l'application du début à la fin, ce qui signifie, par exemple, qu'il est de garde pendant le lancement. Une communication constante entre les deux groupes est nécessaire pour s'assurer que tout est réussi et que vous bénéficiez des avantages de DevOps (rapidité de mise sur le marché, cycle de développement plus facile, plus de responsabilité, etc.)

Cycle DevOps

Le nouveau modèle de flux de travail DevOps crée un changement culturel majeur. La simple utilisation de nouveaux outils ne suffit pas à assurer la réussite d'un plan DevOps. Au contraire, les nouveaux outils peuvent nuire au succès s'ils vous amènent à croire sans aucun doute que tout sera mis en œuvre de manière appropriée.

En raison de la nature des microservices, il est souvent nécessaire de disposer de solides processus DevOps pour le déploiement. L'utilisation accrue d'outils et le renforcement des pratiques partagées évitent aux équipes d'être submergées par toutes les petites pièces mobiles. Vous réduisez les perturbations ou le fardeau de ce changement tout en continuant à bénéficier de ses avantages.

Les dix raisons pour lesquelles TIBCO est le leader de la connexion des architectures d'applications modernes
Les dix raisons pour lesquelles TIBCO est le leader de la connexion des architectures d'applications modernes
L'architecture de vos applications doit évoluer. Voici les 10 principales raisons de choisir TIBCO.

L'avenir : les microservices pilotés par les événements, l'informatique sans serveur et FaaS

Lorsque les gens commencent à expérimenter les microservices, ils utilisent souvent par défaut des techniques familières, par exemple, API RESTful. REST fonctionne sur un mode de communication de type demande-réponse. Le problème de cette approche synchrone est que vous devez attendre une réponse ; les services deviennent dépendants les uns des autres. Si un service fonctionne plus lentement ou ne répond pas, cela signifie que le service qui l'a appelé fonctionnera plus lentement ou échouera. Ce couplage peut signifier la perte de certains des avantages d'une architecture de microservices, créant une structure plus interdépendante semblable à une architecture orientée services (SOA).

Si vous concevez vos services à l'aide d'un modèle événementiel, vous pouvez faire en sorte que certaines parties de votre application continuent de fonctionner tandis que d'autres parties ne sont pas concernées, par opposition à une application entière qui ne répondrait plus. Prenons l'exemple de Netflix. Parfois, vous pouvez remarquer que le bouton « Continuer à regarder » n'apparaît pas. C'est parce qu'un service spécifique n'est pas disponible. Cependant, cela ne signifie pas que tout Netflix s'arrête. Les utilisateurs peuvent toujours rechercher des émissions et regarder des avant-premières, ce qui signifie que d'autres aspects du service Netflix sont toujours disponibles, même si un service ne l'est pas.

Les développeurs qui adoptent pleinement l'approche des microservices réalisent qu'une véritable évolutivité est possible grâce à un couplage lâche et à l'event-driven architecture. Un service peut être asynchrone, c'est-à-dire effectuer une action, diffuser un message et poursuivre sa fonction principale sans avoir à attendre la réponse d'un autre service.