Qu'est-ce qu'un graphique à bulles ?

Les graphiques à bulles, également connus sous le nom de diagrammes à bulle, sont utilisés lorsque les données nécessitent une troisième dimension pour fournir des informations plus riches aux lecteurs. Les graphiques à bulles sont des graphiques relationnels conçus pour comparer trois variables.

Contrairement aux autres graphiques tridimensionnels qui traitent et représentent les données sur trois axes (généralement x, y et z), un graphique à bulles est représenté sur deux axes (x et y) et la taille de la bulle communique la troisième information essentielle.

Exemple de graphique à bulles

Parmi tous les graphiques utilisés pour représenter des données, les graphiques à bulles sont intéressants en raison de leur apparence. Outre les informations représentées de manière relationnelle, les graphiques à bulles visualisent une troisième dimension essentielle qui ne dépend généralement pas directement des deux premières.

Alors qu'un graphique linéaire standard peut montrer les dépenses pour un certain type de biens (par exemple, la valeur en dollars des ventes d'appareils électroniques), les graphiques à bulles comprennent des informations supplémentaires. Dans l'exemple ci-dessous, vous pouvez voir la valeur des ventes d'appareils électroniques et la valeur des ventes de meubles ; les cercles représentent le nombre d'articles achetés.

Comment créer un graphique à bulles

Les graphiques à bulles sont utiles pour étudier les relations, mais pas pour représenter des données exactes. Le taux de croissance de la taille d'une bulle ne peut à lui seul fournir des informations précises sur le taux de croissance d'une quantité, mais il peut fournir aux lecteurs une estimation et définir le contexte pour lire le taux de croissance par rapport aux deux autres quantités.

Graphiques à bulles avec Spotfire
Visualisations et graphiques avec Spotfire
Regardez cette démo pour voir à quel point il est facile, grâce à Spotfire, de commencer à visualiser tous les aspects de vos données.

Pourquoi utilise-t-on un graphique à bulles ?

Un graphique à bulles est surtout utile pour répondre à une question binaire, par exemple pour savoir si trois variables partagent une relation ou non. Cette relation peut mettre en évidence un modèle.

Par exemple, la population d'un pays peut être importante ou faible au départ, mais croître plus rapidement lorsque des installations sanitaires et de santé sont disponibles. Elle diminue également rapidement lorsque des mesures de contrôle de la population sont mises en œuvre. Dans ce scénario, la taille des bulles augmenterait au fil du temps à mesure que les infrastructures s'améliorent. Dans cet exemple socio-économique, un graphique à bulles peut nous aider à comprendre comment différents paramètres évoluent dans le temps.

Les graphiques à bulles peuvent également être utiles dans un contexte commercial. En fait, les graphiques à bulles sont souvent utilisés dans l'un des principaux processus financiers actuels : la valorisation et les investissements. Par exemple, le coût de la valorisation peut être étudié par rapport au risque en utilisant les axes standard pour représenter le coût et la valeur et la taille des bulles pour représenter le risque.

En observant le graphique ci-dessus des ventes de produits électroniques et de meubles, nous constatons qu'une tendance se démarque. Le défi du graphique à bulles est d'interpréter cette tendance.

Comment lire et comprendre un graphique à bulles

Un graphique à bulles, comme tout graphique bidimensionnel, commence par le traçage des axes X et Y. Ces variables sont généralement choisies en raison d'une relation préexistante ou pour déterminer si une relation existe effectivement entre les variables choisies : dans notre exemple, les ventes de meubles et de produits électroniques.

La taille de la bulle est utilisée pour représenter la gravité d'un paramètre. Dans le contexte d'une population, il s'agit souvent de la taille de la population de chaque pays. Dans le contexte d'une entreprise, il peut s'agir de la taille de l'audience, de la croissance potentielle de la valeur au fil du temps, de la taille du magasin ou de tout autre paramètre basé sur la taille.

Pour représenter de grands ensembles de données qui doivent être ventilés, des bulles de différentes couleurs sont utilisées pour marquer les différences. Par exemple, les articles achetés dans les magasins situés aux États-Unis peuvent être représentés en rouge, et ceux achetés dans les magasins situés en Océanie peuvent être représentés en bleu. Le niveau de granularité des détails dépend de l'objectif du graphique. Aujourd'hui, plusieurs outils peuvent représenter ces graphiques de manière dynamique et montrer l'évolution des modèles dans le temps.

Chaque graphique à bulles peut présenter ces caractéristiques propres à certains ensembles de données. Les graphiques à bulles servent à mettre en évidence des éléments tels que :

  • Valeurs aberrantes : les bulles d'un graphique à bulles qui ne se comportent pas comme les autres sur le graphique. Ces valeurs aberrantes fournissent des informations essentielles.
  • Lacunes : à l'instar des autres graphiques, un vide dans un graphique à bulles justifie une enquête plus approfondie pour comprendre si des données sont manquantes.
  • Groupes : les groupes sur les graphiques à bulles sont l'exact opposé des valeurs aberrantes. Il s'agit de groupes de bulles qui se trouvent autour d'un même espace, se chevauchant sur le graphique. Par exemple, si plusieurs régions géographiques semblent être regroupées quelque part, il convient de comprendre pourquoi.

Avant d'identifier et d'étudier ces schémas, il faut s'assurer que les données sont exemptes d'erreurs et que toutes les comparaisons sont basées sur des données qui ont été collectées selon des méthodes uniformes.

Si nous considérons l'exemple de la pandémie, nous pouvons supposer que le nombre de cas positifs augmente en même temps que le nombre de tests effectués. Par conséquent, l'augmentation du nombre de cas positifs par million ne peut être tracée sans utiliser une bulle pour représenter l'augmentation du nombre de tests effectués. L'application de quelques règles simples d'heuristique au graphique et aux données peut éviter la confusion et l'incertitude.

Essai gratuit de TIBCO Spotfire
Essai gratuit de TIBCO Spotfire
Avec TIBCO Spotfire, la solution d'analyse la plus complète du marché, découvrez facilement de nouvelles informations à partir de vos données.

Meilleures pratiques et pièges courants à éviter lors de l'utilisation d'un graphique à bulles

Lorsque vous utilisez un graphique à bulles, n'oubliez pas que seules deux dimensions sont représentées sur la base de données concrètes. Étant donné que deux autres paramètres sont également représentés, le respect des meilleures pratiques permet d'éviter toute confusion.

De plus, contrairement au nuage de points qui fournit plus de données à mesure que le nombre de points augmente, les diagrammes à bulles peuvent rapidement devenir déroutants s'ils sont utilisés pour représenter une trop grand quantité de données. Les bulles commencent à se chevaucher ou à s'agglutiner, ce qui amène le lecteur à tirer des conclusions erronées. Par conséquent, il convient d'en faire le moins possible sur les graphiques à bulles.

En général, les graphiques à bulles ne sont pas idéaux pour représenter des valeurs négatives, car les cercles ne peuvent pas avoir de surface négative. Cependant, les cercles vides peuvent être utilisés pour représenter ces valeurs négatives et les cercles pleins peuvent être utilisés pour les valeurs positives, si nécessaire. Notez que ce cas est rare et que la plupart des diagrammes à bulles n'utilisent les bulles que pour représenter des valeurs positives ; par exemple, la population d'un pays ne peut jamais être négative.

S'il est utilisé en pleine connaissance de ses limites, les graphiques à bulles sont des outils précieux pour représenter des données sans submerger le lecteur. Ces graphiques créent un impact visuel fantastique, mais ils ne sont pas forcément le moyen le plus clair ou le plus efficace de partager des données.

Alternatives au graphique à bulles

Nuage de points

Un nuage de points a la même apparence que le graphique à bulles, mais il ne mesure que deux variables. Par exemple, il peut ne montrer que la valeur des achats d'appareils électroniques croisée avec la valeur des achats de meubles. Mais ces deux variables tracées ne montrent rien d'intéressant ou de pertinent, c'est pourquoi les informations sur les relations fournies par le graphique à bulles sont utiles.

Diagrammes à colonnes catégoriques

Bien qu'ils ne ressemblent en rien à un graphique à bulles, les graphiques à colonnes catégoriels ont une intention similaire. Ils utilisent des diagrammes à barres pour montrer directement les valeurs comparées, ce qui permet d'obtenir des informations immédiates qui favorisent une prise de décision beaucoup plus efficace. Ils facilitent la visualisation des différences de valeurs et des proportions de valeurs.

Graphiques cherry

Ces graphique d'apparence simple présentent un tracé similaire à celui des nuages de points, mais au lieu d'utiliser une taille de bulle, ils utilisent une longueur de « tige » comme indicateur de volume. Ces graphiques présentent les mêmes inconvénients que les diagrammes à bulles, avec les chevauchement de données qui compliquent la visualisation des données granulaires. Cependant, ils peuvent donner une idée rapide des tendances et de l'ampleur des effets.