Rexel

Leader de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l’énergie.

Rexel

Leader de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l’énergie.

"

Avec notre plateforme d’intégration, nous orchestrons les échanges entre systèmes internes et externes pour, au final, mettre le client au cœur du dispositif.

Claudio Borlo
,
Directeur des systèmes d’information de Rexel pour l’Europe du Sud

Comment Rexel est passé à l’ère de l’omnicanal à grande échelle

Large accessibilité de l'information et approche industrialisée

Le Défi

« La croissance de Rexel, qui s’est notamment appuyée sur des acquisitions multiples, s’est rapidement traduite par une question clé pour le système d’information », rappelle Claudio Borlo, directeur des systèmes d’information de Rexel pour l’Europe du Sud. « Nous subissions alors un surnombre de connexions point à point entre des environnements fortement hétérogènes ».

«Fallait-il faire converger tout le monde vers un ERP ou plutôt cultiver le best of breed ? Nous avons estimé que, pour rester agile, il était plus efficace de prendre la seconde voie ». Parallèlement, pour saisir de nouvelles opportunités de croissance comme pour faire face à la concurrence, le groupe donne un coup d’accélérateur à sa stratégie multicanal.

Dans le contexte de Rexel, la complexité vient à la fois de la variété des canaux et des volumes. Côté canaux, la France dialogue avec ses clients via ses agences, une force commerciale itinérante, un site web marchand, des applications mobiles, un système EDI et aussi 37 centres d’appels intégrés. Tous doivent partager la même connaissance client quel que soit l’historique des points de contact précédents— Côté références, Rexel s’engage sur une disponibilité à J+1 de 35 000 références.

Nous avons décidé de développer une architecture d’intégration suffisamment robuste pour devenir l’épine dorsale du système d’information de Rexel.

La Solution

C’est la capacité à gérer cette hétérogénéité, et aussi la capacité à tenir de fortes charges, qui conduit Rexel à retenir TIBCO ActiveMatrix BusinessWorks™ en 2008. « Du développement à l’exploitation, nous avons très vite perçu les bénéfices apportés par le recours aux formats pivots et aux interfaces », souligne le DSI. Le projet est suffisamment concluant pour aboutir à un déploiement plus large dès 2010 (sur l’Allemagne, l’Espagne, la Belgique, la Finlande, l’Italie) et pour soutenir des évolutions substantielles en France.

Avantages

Information ouverte et accessible

La transformation numérique de Rexel se traduit par une ouverture accrue du système d’information. « Nous pouvons distinguer plusieurs grands îlots au sein de notre SI : décrit Claudio Borlo : les systèmes transactionnels (vente, approvisionnement, finance et stock), les systèmes cognitifs (business intelligence, dataviz, optimisation), les canaux (du CRM aux outils de configuration d’offres et Web) et, bien sûr, les référentiels (produits, fournisseurs, clients, organisations). La plateforme d’intégration doit permettre d’orchestrer les échanges entre ces différents îlots pour, au final, mettre le client au cœur du dispositif.

Une démarche fortement industrialisée

« Nous pouvons classer les services dans deux grandes catégories. Ceux qui dialoguent avec nos propres ressources telles que nos solutions digitales et nos applications destinées aux installateurs et ceux qui interagissent avec des systèmes externes par exemple pour tout ce qui relève du credit et du risk scoring. » Cette montée en puissance de la plateforme d’intégration est bien entendu soutenue par une démarche fortement industrialisée.

« Au total, ce sont près de 400 interfaces qui sont orchestrées à travers la solution de TIBCO et génèrent près de 700 000 appels quotidiens sur le bus », relève Arnaud Hamel, urbaniste en charge de l’architecture d’intégration.

Contrôle des coûts amélioré

« Nous avons joué pleinement la carte de l’architecture orientée services et nous avons repensé nos méthodes en conséquence, explique Arnaud Hamel. Aujourd’hui par exemple, en fonction de la complexité d’un socle technique, nous savons évaluer précisément le coût de développement d’un nouveau web service. »

L'avenir

« Tout ou presque passe par TIBCO ActiveMatrix BusinessWorks™ », confirme Claudio Borlo. De quoi envisager sereinement le développement de nouveaux services pour soutenir la transformation numérique du groupe.

35,000

Nombre de références produits disponibles à J+1
Case Study